Dès le milieu des années 80, le concept de l'Usinage Grande Vitesse dans l'Industrie Automobile et surtout dans l'Industrie Aéronautique, du fait de la nécessité de réduire les temps d'usinage dans tous les matériaux, devenait un leitmotiv dans la définition des futures nouvelles machines.

 

Devant la dispersion possible des efforts qui étaient entrepris et compte tenu que l'on ne pouvait dissocier la mise au point du processus d'usinage, de l'outil coupant, de l'électrobroche et de la machine, le CETIM, L'AEROSPATIALE, PRECISE et l'IUT DE TOULON, décidaient en 1990 de créer l'Association USINAGE TRES GRANDE VITESSE, pour mettre en commun toutes les informations, les formaliser afin de faire de l'AUTGV le premier pôle de compétences en la matière.

 

A ce jour, les échanges au sein de l'AUTGV permettent aux industriels de réfléchir sur les évolutions stratégiques et les conséquences industrielles et sociales dues à l'Usinage Grande Vitesse qui reste l'une des clés pour garder la production en Europe.

 

Actuellement, l'AUTGV compte plusieurs dizaine de membres. Elle a acquis au fil de ces dernières années, une dimension européenne (France et Belgique) qui est le signe de son dynamisme.